Ré-urbanisation des villes

Au début des années septante, les pays occidentaux ont été frappé par une crise économique majeure due à une modification structurelle importante qui a vu notre société se transformer d’une société de type industrielle à une société dite de services. Cette mutation  a induit un changement profond du paysage urbain dans la mesure où les pouvoirs publics se sont retrouvés avec des friches industrielles pour lesquelles il s’agissait de trouver une nouvelle utilisation. Parallèlement, le flux des habitants qui quittaient la ville au profit de la campagne dans les années  s’est inversé dans les années nonante. Dès lors, il a fallut densifier les villes et donc construire une infrastructure en matière  de logements et d’équipements publics susceptible de répondre à  l’augmentation des habitants. Cependant, cette action ne pouvait s’effectuer qu’au moyen d’une réflexion sur les transports. En effet, le « tout voiture » des années cinquante avait clairement montré ses limites. Dès lors, une véritable politique en matière de mobilité a dû être mise sur pied notamment en investissant de manière importante dans les transports publics. Des grands projets ont vu le jour au niveau fédéral, comme « Rail 2000 ». D’autres verront le jour dans un avenir plus ou moins proche au niveau cantonal, « 3ème voie Genève-Lausanne »,  « Le CEVA » à Genève. Cette nouvelle politique en matière des transports s’est accompagnée d’une modification de  l’espace public par l’introduction de rue à 30 km/ et 20 km/h ainsi que par des zones piétonnes qui ont permis aux citoyens de s’approprier à nouveau l’espace urbain qui avait fait la part belle aux voitures durant plusieurs décennies.  La conférence de Sion propose de faire le point sur cette ré-urbanisation qui eu lieu au travers de projets en cours.

Date du colloque 11 mai 2010 à Sion

Programme

-------

Liste des conférences

Liste des intervenants