Procès-verbal de la séance du comité du 19 janvier 2010

 

Présidence

  • M. Daniel Brélaz, syndic, Lausanne
  • M. Stéphane Claivaz, secrétaire administratif, remplace M. Maurer Président de la ville de Sion.
  • M. Manuel Tornare, Conseiller administratif, Genève
  • M. Pierre-Alain Clément, Syndic, Fribourg
  • M. Pierre-Yves Moeschler, Conseiller municipal, Bienne
  • M. Alain Ribaux, Conseiller communal Neuchâtel
  • Mme Nathalie Saugy, Conseillère municipale, Yverdon-les-Bain

Participants

Excusés

Absents

  • M. Thierry Apothéloz, Conseiller administratif, Vernier
  • M. Pierre Kohler, Maire, Delémont

La séance se déroule en la salle des commissions de l'hôtel de ville de Lausanne.

Ordre du jour

  1. Approbation du procès-verbal de la séance de comité du 1er septembre 2009
  2. Préparation de l'assemblée générale et du colloque du 11 mai 2010 (Yverdon-les-Bains / Thème général l'urbanisation)
  3. Prochaines activités de l'association
  4. Prochaines séances (comité, colloque d'automne)
  5. Divers 

 

1. Procès-verbal de la séance de comité du 1er septembre 2009

Il est adopté sans modification.

 

2. Préparation de l'assemblée générale et du colloque du 11 mai 2010 à Sion

Le comité débat du contenu du prochain colloque qui se tiendra à Sion le 11 mai 2010.

M. Daniel Brélaz estime que l'on a deux thèmes qu s'inscrivent dans une thématique plus environnementale. Les transports tout d'abord et ensuite la ré-urbanisation des villes.

Toutefois, M. Daniel Brélaz rappelle que l'on a déjà abordé la question des transports quant à leur développement lors du colloque, organisé en juin 2008 à Fribourg.

Ce qui serait intéressant selon M. Daniel Brélaz c'est d'aborder dans le colloque de Sion tout ce qui touche à la densification du domaine urbain. Cela permettrait d'aborder dès lors,  la question de la création de nouveaux quartiers à consommation énergétique faible voir nulle.

M. Stéphane Claivaz explique qu'à Sion, on réaménagé la place du Midi et la place des Remparts en « zone 20km/h ».

M. Brélaz pense qu'il n'est pas très intéressant que chaque ville vienne avec son aménagement de place ou de rue. Il faut que ce colloque fasse la part belle au vrai développement urbain. 

M. Stéphane Claivaz explique alors que Sion est en plein réaménagement de la Gare en lien avec des terrains adjacents. Pour ces derniers, un concours a abouti avec des projets qui ne demandent qu'à démarrer.

M. Pierre-Alain Clément pose la question de savoir s'il ne serait pas intéressant d'aborder la problématique du développement technologique pour les déplacements tel que les voitures hybrides et dans un futur encore à déterminer, la pile à combustible ?

M. Pierre-Yves Moeschler  explique qu'il y a aussi à Bienne des problèmes de densification, notamment vers le secteur la coupole à Gaz. Sur le terrain à proximité du centre autonome de la jeunesse (la coupole à gaz), Ainsi la Municipalité de Bienne a décidé d'ériger à proximité, les nouveaux bâtiments de l'administration qui concentra l'ensemble des services en un seul lieu. Autre grand projet, c'est celui de l'Agglo Lac qui est l'ensemble des terrains au bord du lac qui ont accueillis l'exposition nationale en 2002. L'ambitieux projet vise à reconstituer les voies d'eaux qui existaient avant la correction de l'Aar, avec des canaux et un lotissement qui serait exempt de voitures. C'est un projet qui est développé en commun avec la commune de Nidau qui est aussi co-propriétaire d'un certain nombre de terrains. Enfin, Bienne est en phase finale concernant le tram qui desservira les rives sud du Lac  et le quartier à l'Est de la ville. 

M. Gasser fait remarquer quant à ce dernier projet, qu'il a déjà été présenté lors du colloque de Fribourg par le chef de l'Urbanisme de la ville de Bienne, M. Kuonen.

En ce qui concerne Genève, Monsieur Tornare rappelle que Genève est engagé depuis 17 ans dans  une politique en matière de transport public qui vise à réintroduire le tram qui comptait en 1932 132 km de voies, soit le réseau le plus dense d'Europe. Actuellement, le tram de la Gare à Bernex est en phase de construction et il s'achèvera fin 2011. Pour le tram de Meyrin, celui-ci est terminé en partie et est déjà en fonction. Il ne reste qu'à construire le tronçon qui relie Meyrin au Centre Européen de Recherche Nucléaire (CERN). Le vote pour le CEVA est désormais acquis, reste les oppositions en suspens. Tous ces travaux impliquent de parler de la place que Genève compte laisser aux voitures, surtout avec l'initiative qui sera soumis ce jour au législatif de la ville et qui vise à ce que 200 rues soient transformées en rue piétonne.

M. Brélaz, pense que l'on doit parler de la requalification urbaine par l'aménagement des places de parking, l'aménagement des rues en rue piétonne. Il s'agit également éventuellement de parler de la densification urbaine qui permet d'éviter le mitage, mais cela concerne avant tout des questions liées à l'aménagement du territoire. Il aborde également  à titre d'exemple la construction d'un quartier minergie à Zurich avec une qualité de vie développée. Ainsi, l'abonnement des transports publics est inclus dans le prix du loyer. De façon générale, M. Daniel Brélaz constate qu'il existe une certaine résistance des investisseurs. En effet,  ce type de logement induit un surcoût de 8% et ils ont de la peine à faire la promotion de ce genre de biens immobiliers en raison de l'absence de places de parc.

Tout cela amène à se poser la question du financement de l'habitat écologique.

Il s'agit également de s'interroger sur les méthodes de financement ainsi que sur les évolutions technologiques dans les transports publics et privés.

Le développement dans les nouvelles technologies peut faire un angle d'approche intéressant.

M. Tornare rappelle qu'au travers des coopératives d'habitations un certain nombre d'appartements à faible consommation d'énergie a été réalisé à Genève grâce à la volonté des habitants.

Le comité à un échange de vue sur les quartiers dits écologique comme le quartier « Vauban » à Freiburg im Brisgau. En effet, ces quartiers ne seraient plus considérés comme des quartiers écologiques au regard des normes actuellement en vigueur. D'ailleurs, il existe désormais la norme énergie « Minergie Eco » qui est la plus poussée et qui représente une consommation de 15 à 20 % inférieur à celle qui existait il y a 20 ans. Ainsi, dans le quartier de Zurich dont le comité a parlé auparavant, on a ajouté des panneaux photovoltaïques.

Reste de façon générale la question de la production de chaleur car il apparaît qu'aucune solution ne constitue la panacée.

M. Tornare propose d'inviter par exemple un spécialiste de l'EPFZ. Les immeubles éco sont intéressants. On pourrait selon le comité inviter quelqu'un de Zurich pour venir parler de ce projet.

Force est de constater selon M. Daniel Brélaz, qu'il faut segmenter le colloque.

On se retrouve face à deux problématiques. La première concerne l'infrastructure et la seconde la problématique liée à la technologie.  Concernant, celle de l'infrastructure, il y a plusieurs aspects : les nouveaux quartiers, les friches urbaines, la réorganisation, la densification des villes et l'adaptation des rues. 

Cependant, M. Daniel Brélaz rappelle que le projet d'infrastructure qui serait présenté par une ville, lors du colloque nécessite pour qu'il soit digne d'intérêt, que celui-ci ait une influence déterminante quant au développement de la ville.

M. Stéphane Claivaz pense que Sion présentera tout ce qui concerne le réaménagement de la place de la gare.

M. Pierre-Alain Clément propose que Fribourg présente  une conférence sur le futur pont de la Poya qui aura une influence majeure de la circulation en ville de Fribourg, mais il aura aussi une influence urbanistique très importante sur Fribourg dans la mesure où cela va déplacer le centre géographique et donc modifier son urbanisme.

M. Pierre Yves Moeschler propose que Bienne fasse une présentation autour de la problématique du nouveau bâtiment de l'administration communale.

M. Manuel Tornare propose un sujet sur le tram.

M. Daniel Brélaz propose une présentation sur Métamorphoses.

Pour l'aspect technologique qui pourrait faire l'objet d'un deuxième colloque en l'occurrence à l'automne, là on pourrait aborder des questions liées à l'énergie et à l'écologie. .

 

3 et 4. Prochaines activité de la Coordination

Le comité arrête la date concernant le colloque d'automne, soit le 28 octobre de 12 heures à 17 heures.

Un repas sera servi avant de débuter ce colloque qui sera consacré au deuxième aspect, soit l'aspect technologique, ce qui permettra d'inviter plus facilement quelqu'un de Zurich.

Le comité convient qu'à cette occasion ce sera Bienne qui accueillera la conférence.

La prochaine réunion du comité est fixée au 31 août septembre à 10 heures à Lausanne, salle de commission.

 

5. Divers

 M. Gasser informe le comité que le site internet est prêt et qu'il sera en ligne dès la semaine prochaine.

 Il faudra donc que les villes mettent un lien sur leur propre page d'accueil.

 

Un courrier sera adressé prochainement aux villes membres pour les informés.

 

 

La séance est levée à 11h 30

 

 

Jérôme Gasser
secrétaire de la Coordination